Revue prédatrice

publication de prétention scientifique, pour laquelle les éditeurs sollicitent activement des manuscrits et imposent des frais de publication sans offrir des services rigoureux d’évaluation par les pairs et de rédaction. L’absence d’évaluation par les pairs, les noms de revue trompeurs (souvent semblables à ceux de revues sérieuses) et de faux renseignements au sujet des rédacteurs et du facteur d’impact de la revue sont quelques-unes des stratégies employées par les éditeurs de ces revues. [Adapté de Shamseer, L. et coll. (2017). Potential predatory and legitimate biomedical journals: can you tell the difference? A cross-sectional comparison. BMC Medicine, 15(28). https://bmcmedicine.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12916-017-0785-9]