L’Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer (ACRC) trouve ses origines dans la stratégie canadienne de lutte contre le cancer et a établi une approche pancanadienne pour coordonner les efforts de recherche sur le cancer.

  • 1999

    La Stratégie canadienne de lutte contre le cancer (SCLC) est créée, annonçant un nouveau départ pour la lutte contre le cancer au Canada.

  • 2002

    Connus sous le nom de Groupe d’action pour la recherche, nos membres formulent des recommandations pour la publication du plan d’action de la SCLC.

  • 2003

    Nous devenons officiellement l’Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer (ACRC), anciennement le Groupe d’action pour la recherche pour la SCLC. Notre nouveau nom reflète notre nombre accru de membres et notre volonté de renforcer la voix du Canada dans la recherche sur le cancer. L’Institut du cancer des IRSC soutient notre bureau de direction.

  • 2005

    Notre première réunion annuelle a lieu avec 21 organisations membres. Elles conviennent de soutenir financièrement le premier projet commun : une analyse de l’environnement des investissements dans la recherche sur le cancer au Canada.

  • 2006

    L’ACRC lance son site Web.

    Le Partenariat canadien contre le cancer est établi en tant que société indépendante à but non lucratif financée par le gouvernement fédéral pour gérer et mettre en œuvre la SCLC.

  • 2007

    Nous recommandons que le Partenariat finance deux grands projets de partenariat : (1) le Projet de partenariat canadien Espoir pour demain (PPCED) qui fait appel à la participation de 330 000 bénévoles provenant de cinq régions canadiennes afin de donner une perspective sur les maladies chroniques, et (2) une initiative de recherche translationnelle conçue pour établir une feuille de route pour la mise au point de biomarqueurs au Canada. [Le PPCED est maintenant CanPath, le Partenariat canadien pour la santé de demain.]

    L’ACRC se joint à l’International Cancer Research Partnership (ICRP), une alliance d’organisations de lutte contre le cancer renforçant la collaboration et la coordination stratégique de la recherche à l’échelle mondiale.

    Nous publions notre premier rapport sur les investissements dans la recherche sur le cancer concernant les investissements effectués en 2005 par 19 organisations de financement. Le rapport fait la une du journal The Globe and Mail et le Dr Philip Branton est invité par la revue The Lancet Oncology à en commenter les résultats.

  • 2008

    Le Partenariat canadien contre le cancer, également membre de l’ACRC, assume le rôle de soutien et d’hébergement de notre bureau de direction.

  • 2010

    En collaboration avec des membres de l’ACRC et des experts en recherche, nous publions la toute première Stratégie pancanadienne de recherche sur le cancer. Il s’agit d’un plan d’action concertée entre les bailleurs de fonds canadiens pour la recherche sur le cancer. Plus de 90 % des mesures préconisées par la stratégie seront menées à bien.

  • 2011

    Notre première Conférence canadienne sur la recherche sur le cancer (CCRC) a lieu à Toronto avec 991 participants, 573 soumissions de résumés et 18 partisans de la conférence. Les premiers prix de l’ACRC sont présentés et le succès initial de la conférence en fait un événement biennal.

  • 2012

    Nous publions un cadre stratégique pour une action concertée visant à recenser les besoins et les occasions en matière de recherche sur les facteurs de risque de cancer et la prévention au Canada.

  • 2013

    Notre deuxième CCRC a lieu à Toronto avec plus de 1 000 participants, près de 600 soumissions de résumés et 27 partisans de la conférence.

  • 2014

    Le Réseau canadien d’essais cliniques sur le cancer (RCECC) est lancé pour augmenter le nombre d’inscriptions aux essais initiés par des chercheurs.

  • 2015

    Nous lançons Objectif 2020, la deuxième stratégie d’action collaborative de nos membres.

    Notre troisième CCRC a lieu à Montréal, au Québec, avec 636 soumissions de résumés et 983 participants.

  • 2016

    Deux cadres de recherche, l’un sur les soins palliatifs et de fin de vie et l’autre sur la survie au cancer, sont publiés en collaboration avec des membres de l’ACRC et des experts en recherche.

  • 2017

    Notre quatrième CCRC a lieu à Vancouver, en Colombie-Britannique, avec 1 040 participants et 696 soumissions de résumés.

    Le Programme de participation des patients à la recherche sur le cancer (PPP) inaugural est organisé conjointement avec la CCRC et 14 patients et aidants naturels y participent.

  • 2018

    La Dalla Lana School of Public Health de l’Université de Toronto devient le nouveau partenaire scientifique du Projet de partenariat canadien Espoir pour demain (PPCED), maintenant connu sous le nom de CanPath. En collaborant avec l’Institut ontarien de recherche sur le cancer, l’Université de Toronto accélérera le potentiel de recherche du projet et offrira plus de possibilités de découvertes faites au Canada.

  • 2019

    Notre cinquième CCRC a lieu à Ottawa, en Ontario, avec 893 participants et 565 soumissions de résumés.

    Le Programme de participation des patients à la recherche sur le cancer (PPP) est organisé conjointement avec la CCRC et 20 patients y participent.

  • 2020

    La pandémie mondiale de COVID-19 change la vie telle que nous la connaissons. Les soins et la sécurité des patients et survivants du cancer sont considérablement affectés. Les impacts à court et à long terme sur les essais cliniques sur le cancer et le financement de la recherche sur le cancer sont en cours d’évaluation.

  • 2021

    Le sixième CCRC est notre premier événement virtuel, avec 797 participants et 443 soumissions de résumés. Le Programme de participation des patients à la recherche sur le cancer (PPP) est organisé conjointement avec le CCRC et 23 participants y participent. Les participants au PPP jugent le concours inaugural de petites subventions de recherche du PPP.