• Immunosuppression

    état où le système immunitaire est dans l’impossibilité de lancer des attaques fructueuses pour protéger l’organisme des infections et des maladies. [Patient Resource LLC]
  • Immunothérapie

    traitement qui utilise certains éléments du système immunitaire d’une personne pour combattre des maladies comme le cancer. Cela peut s’accomplir de deux façons : par la stimulation du système immunitaire de la personne elle-même pour qu’il s’attaque plus énergiquement ou intelligemment aux cellules cancéreuses ou par l’administration à la personne touchée de composants du système immunitaire, tels que des protéines du système immunitaire ingéniérisées. Certains types d’immunothérapie sont parfois appelés thérapie biologique ou biothérapie. [Tiré du site https://www.cancer.org/treatment/treatments-and-side-effects/treatment-types/immunotherapy/what-is-immunotherapy.html]
    • Tumeur froide: tumeur qui, pour différentes raisons, contient peu de lymphocytes T infiltrants, n’est pas reconnue par le système immunitaire et ne provoque pas une réponse immunitaire forte. Cela fait en sorte qu’il est difficile de traiter ce type de tumeur à l’aide d’immunothérapies actuelles.
    • Tumeur chaude: tumeur qui contient des lymphocytes T qui peuvent être plus facilement mobilisés contre le cancer par les immunothérapiesactuelles.
    Des études de recherche sont en cours pour déterminer comment améliorer l’immunothérapie pour activer le système immunitaire et l’amener à détruire les cellules cancéreuses, de façon à transformer les tumeurs immunologiquement « froides » en tumeurs « chaudes ».
  • In silico

    expériences ou recherche scientifiques menées ou réalisées au moyen de modélisations ou de simulations informatiques. Par exemple :
    • analyse automatisée d’une grande quantité de composés chimiques ou biologiques envers une cible biologique spécifique (criblage à haut débit pour la découverte de médicaments);
    • méthodes de forage de données utilisées pour analyser de vastes répertoires de données génétiques;
    • méthodes informatisées utilisées pour comprendre et prédire la dynamique complexe des systèmes biologiques (bio-informatique).
  • In vitro

    en laboratoire (à l’extérieur du corps). Les études in vitro sont des études réalisées à l’aide de microorganismes, de cellules ou de molécules biologiques à l’extérieur de leur contexte biologique normal, comme dans une éprouvette ou une boîte de Petri.
  • In vivo

    à l’intérieur du corps. Les études in vivo sont des études réalisées sur des organismes vivants.
  • Inhibiteur de kinase

    substance qui bloque un type d’enzyme appelée kinase. Les cellules humaines contiennent de nombreuses kinases différentes qui aident à réguler des fonctions importantes telles que la signalisation cellulaire, le métabolisme, la division et la survie des cellules. Certaines kinases sont plus actives dans certains types de cellules cancéreuses, et leur inhibition peut contribuer à empêcher la croissance de ces cellules. Les inhibiteurs de kinases peuvent également inhiber la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins dont les tumeurs ont besoin pour croître. Certains inhibiteurs de kinases sont utilisés pour traiter le cancer. [NCI]
  • Inhibiteur de point de contrôle immunitaire

    médicament qui bloque l’activation de certaines voies de signalisation des points de contrôle immunitaire. Ces médicaments permettent au système immunitaire de « relâcher les freins » et ainsi de reconnaître et d’attaquer les cellules cancéreuses. [Patient Resource LLC]
  • Interaction entre gènes et environnement

    situation dans laquelle l’effet des gènes dépend de l’environnement ou l’effet de l’environnement dépend du génotype. Terme souvent utilisé pour indiquer que les gènes et l’environnement sont tous les deux importants. [Tiré de Dick, D.M. (2011). Gene-environment interaction in psychological traits and disorders. Annual Review of Clinical Psychology, 7, 383-409. PMC3647367]
  • Interféron

    protéine libérée par les cellules immunitaires qui contribue à en réguler différentes activités. Les types d’interféron sont alpha, bêta, gamma et lambda. Ces différents types régulent différentes fonctions, notamment promouvoir l’augmentation de l’activité des lymphocytes T, stimuler les cellules tueuses naturelles (NK) ou moduler certaines fonctions cellulaires qui influencent la croissance des cellules tumorales. Des versions de la protéine IFN-alpha produites en laboratoire ont été homologuées par la FDA pour traiter certains types de cancer. [Patient Resource LLC]
  • Interleukine

    protéine produite par des cellules du système immunitaire qui aide à réguler la production de certaines cellules immunitaires, leur fonction pendant la réponse immunitaire et leur production de cytokines. La version produite en laboratoire de cette protéine, appelée aldesleukine (Proleukin), a été homologuée par la FDA pour le traitement du mélanome métastatique et du néphrocarcinome (cancer du rein) métastatique. [Patient Resource LLC]
  • Intervalle de confiance

    il est impossible d’étudier chacune des personnes composant une population donnée; les chercheurs sélectionnent donc un échantillon ou un sous-groupe de cette population. Cela signifie que les chercheurs peuvent seulement estimer les paramètres (c.-à-d. les caractéristiques) d’une population, la plage estimée étant calculée à partir d’un ensemble de données de l’échantillon. L’intervalle de confiance constitue donc une façon de mesurer avec quel degré l’échantillon est représentatif de la population à l’étude. La probabilité que l’intervalle de confiance comprenne la vraie valeur au sein d’une population est nommée le degré de confiance de l’intervalle de confiance. L’intervalle de confiance peut être calculé pour tout degré de confiance souhaité, mais la valeur la plus couramment utilisée est 95 %. Un intervalle de confiance à 95 % indique qu’on peut être certain à 95 % que le taux véritable se situe quelque part entre la limite inférieure et la limite supérieure de l’intervalle de confiance. [Adapté du site https://www.simplypsychology.org/confidence-interval.html]
  • Invasion/cancer invasif

    cancer qui s’est propagé au-delà de la couche de tissu où il s’est formé et qui prolifère dans les tissus sains environnants. On parle aussi de « cancer envahissant » ou de « cancer infiltrant ». [NCI]