• Pathognomonique

    relatif à un signe ou à un symptôme qui est caractéristique d’une maladie particulière. [NCI]
  • PD-1 (« programmed cell death-1 »)

    récepteur de la voie de point de contrôle PD-1 qui envoie des signaux négatifs au lymphocyte T lorsqu’il se lie à un ligand de PD-1 ou de PD-2 (PD-L1 ou PD-L2). Ces signaux négatifs provoquent normalement le ralentissement ou l’arrêt de la réponse immunitaire lorsqu’elle n’est plus nécessaire. Certaines cellules cancéreuses peuvent influencer l’activation de ce point de contrôle qui freine la réponse immunitaire. [Patient Resource LLC]
  • PDX (Xénogreffe dérivée de la tumeur du patient)

    modèle de cancer dans lequel du tissu ou des cellules de la tumeur d’une personne sont implantés dans une souris immunodéficiente ou « humanisée » (souris possédant des gènes, des cellules, des tissus ou des organes humains fonctionnels). Les modèles PDX simulent le cancer de la personne atteinte et peuvent être utilisés pour trouver et tester différentes options de traitement avant de les utiliser sur la personne. [Adapté de Lai, Y. et coll. (2017). Current status and perspectives of patient-derived xenograft models in cancer research. Journal of Hematology & Oncology, 10(1), 106. https://jhoonline.biomedcentral.com/articles/10.1186/s13045-017-0470-7]
  • Pharmacocinétique

    étude des effets de l’organisme sur le médicament, c’est-à-dire l’absorption, la distribution, le stockage et l’élimination du médicament. [Tiré du site https://clinicalgate.com/basic-principles-and-pharmacodynamics/]
  • Pharmacodynamique

    étude des effets des médicaments sur l’organisme, c’est-à-dire quels effets un médicament a sur le patient, y compris son mode d’action, ses effets bénéfiques et indésirables ainsi que ses applications cliniques. [Tiré du site https://clinicalgate.com/basic-principles-and-pharmacodynamics/]
  • Pharmacogénomique

    étude de l’influence de la composition génétique sur la pharmacodynamique et la pharmacocinétique et donc de son influence sur le choix d’un médicament et son utilisation chez chaque patient. [Tiré du site https://clinicalgate.com/basic-principles-and-pharmacodynamics/]
  • Placébo

    dans un essai clinique, un placébo est habituellement un comprimé ou une capsule sans ingrédients actifs, ou un traitement fictif destiné à simuler un acte médical. Les placébos sont utilisés pour que les participants dans le groupe témoin (et souvent aussi les chercheurs participant à la réalisation ou à l’évaluation de l’essai) soient incapables de dire qui reçoit le médicament ou le traitement actif. L’utilisation de placébos empêche les biais lorsque les effets de l’intervention à l’étude sont jugés. [IRSC]
  • Plasticité cellulaire

    potentiel que possède une cellule différenciée (cellule qui est parvenue à maturité de façon à acquérir une fonction et une identité précises) de se dédifférencier en une cellule semblable à une cellule souche et d’ensuite se différencier en un nouveau type de cellule. La théorie est que l’identité et la fonction d’une cellule ne sont pas fixées de façon permanente après la différenciation de celle-ci. Au sein d’une tumeur, les cellules avoisinantes changent d’une forme à une autre d’une façon que les cellules normales ne peuvent le faire. [Adapté de : Nguyen, D. H. (2016). Systems Biology of Tumour Physiology: Rethinking the Past, Defining the Future, chapitre 2 : Cellular plasticity, cancer stem cells, and cells-of-origin. Springer.]
  • Polymorphisme

    modification courante dans le code génétique de l’ADN. Les polymorphismes peuvent avoir un effet nocif, un effet bénéfique ou n’avoir aucun effet. Des études ont montré que certains polymorphismes augmentent le risque d’avoir certains types de cancer. [NCI]
  • Preuves du monde réel (PMR)

    preuves cliniques concernant l’usage, les bienfaits ou les risques potentiels d’un produit médical, dérivées de l’analyse de DMR. Les PMR peuvent être générées à l’aide de différentes méthodologies ou analyses, notamment entre autres les essais à répartition aléatoire y compris les grands essais simples, les essais pragmatiques et les études observationnelles (prospectives ou rétrospectives). [Tiré du site https://www.fda.gov/science-research/science-and-research-special-topics/real-world-evidence]
  • Prévention

    Primaire – prévention d’une maladie avant qu’elle ne se manifeste. Par exemple, réduire la probabilité que les jeunes commencent à fumer en offrant des programmes de prévention du tabagisme dans les écoles. Secondaire – prévention de l’aggravation ou de la récurrence d’une maladie après un diagnostic. Par exemple, ablation par un médecin d’une lésion cutanée précancéreuse avant qu’elle ne devienne cancéreuse et se propage. Tertiaire – relative au traitement d’une maladie en cours. Par exemple, traitement visant à diminuer la propagation des métastases cancéreuses. [Adapté des IRSC]
  • Produit biologique

    médicament conçu à l’aide d’organismes vivants, comme les vaccins, les cellules et les tissus humains ainsi que les thérapies géniques. [Patient Resource LLC]
  • Prolifération

    division et développement (croissance) des cellules. [Patient Resource LLC]
  • Pronostic

    un pronostic médical est une prédiction du cours d’une maladie et de la probabilité de rétablissement, d’invalidité ou de décès sur la base d’une expertise médicale. Il est établi en tenant compte de facteurs comme les antécédents médicaux du patient, le traitement suivi et la probabilité statistique de l’issue de la maladie chez d’autres personnes. [IRSC]
  • Prophylactique

    en médecine, intervention qui prévient ou protège. Par exemple, l’ovariectomie prophylactique est une intervention chirurgicale destinée à diminuer le risque de cancer de l’ovaire par l’ablation des ovaires avant qu’un cancer se forme. [Adapté du NCI]
  • Protéomique

    étude de la structure et de la fonction des protéines, y compris la façon dont elles agissent et interagissent ensemble à l’intérieur des cellules. [NCI]
  • Protooncogène

    gène jouant un rôle dans la croissance cellulaire normale. Les mutations (modifications) d’un protooncogène peuvent le transformer en oncogène, ce qui peut entraîner la prolifération de cellules cancéreuses. [NCI]
  • Puissance

    la puissance d’un test statistique est une mesure de la capacité d’une étude de discerner une différence statistiquement significative entre les résultats du groupe d’intervention et ceux du groupe témoin dans un essai contrôlé randomisé. Une différence est considérée comme statistiquement significative quand il est très peu probable qu’elle soit le fruit du hasard. La puissance d’une étude est en partie déterminée par l’ampleur de la différence des résultats entre les groupes, mais dépend aussi du nombre de personnes participant à l’étude et des écarts à l’intérieur de chacun des groupes. Par exemple, si le nombre de participants à l’étude est trop restreint, même une différence marquée peut ne pas donner un résultat statistiquement significatif. [IRSC]