• Science de la mise en œuvre

    étude scientifique des méthodes et des stratégies qui facilitent l’adoption des pratiques et des résultats de la recherche fondés sur des données probantes et leur utilisation courante par les praticiens et les décideurs. Le domaine de la science de la mise en œuvre cherche à combler systématiquement les écarts entre les connaissances et les applications (c.-à-d. l’écart entre la théorie et la pratique) en repérant et en surmontant les obstacles qui ralentissent ou empêchent l’adoption d’interventions de santé ayant fait leurs preuves et de pratiques fondées sur des données probantes. [Tiré du site https://impsciuw.org/implementation-science/learn/implementation-science-overview/]
  • Signal 1, signal 2

    signaux cellulaires primaire et secondaire nécessaires à l’activation du système immunitaire. Le signal 1 est l’interaction entre la cellule présentatrice d’antigène et le lymphocyte par l’entremise de la liaison entre le complexe majeur d’histocompatibilité (CMH) et un récepteur des lymphocytes T. Le signal 2 peut être l’une des nombreuses liaisons formées entre les molécules et les récepteurs à la surface de la cellule présentatrice d’antigène et du lymphocyte T. [Patient Resource LLC]
  • Signal de costimulation

    seconde stimulation requise pour l’activation complète des lymphocytes T (aussi appelé signal 2). [Patient Resource LLC]
  • SNP

    abréviation anglaise de « single nucleotide polymorphism », polymorphisme d’un seul nucléotide, qui constitue le type le plus courant de modification de l’ADN (molécule à l’intérieur des cellules qui contient l’information génétique). Les SNP se forment lorsqu’un seul nucléotide (unité constituant l’ADN) est remplacé par un autre. Ces modifications peuvent causer une maladie et peuvent influencer la façon dont une personne réagit aux bactéries, aux virus, aux médicaments et à d’autres substances. [NCI]
  • Soins palliatifs

    soins prodigués pour améliorer la qualité de vie des patients souffrant d’une maladie grave ou mortelle. L’objectif des soins palliatifs est de prévenir ou de traiter dès que possible les symptômes d’une maladie, les effets secondaires causés par le traitement d’une maladie ainsi que les problèmes psychologiques, sociaux et spirituels liés à une maladie ou à son traitement. Aussi appelés soins de confort, soins de soutien ou traitement symptomatique. [NCI]
  • Statistiquement significatif

    décrit une mesure mathématique de la différence entre des groupes. La différence est dite statistiquement significative si elle est supérieure à celle qui serait attendue si elle était seulement due au hasard. Aussi appelé significatif. [NCI] Les scientifiques utilisent le terme « p » pour décrire la probabilité qu’une différence d’une telle ampleur soit observée simplement par hasard dans des groupes de personnes semblables. Ce paramètre est appelé « valeur de p ». Les probabilités mathématiques comme la valeur de p varient de 0 (aucune chance) à 1 (certitude absolue). Ainsi, une valeur de 0,5 signifie que la probabilité est de 50 pour cent, alors qu’une valeur de 0,05 indique une probabilité de 5 pour cent. Dans la plupart des domaines scientifiques, les résultats donnant une valeur de p de 0,05 sont considérés comme étant à la limite de la signification statistique. Si la valeur de p est inférieure à 0,01, les résultats sont considérés comme étant statistiquement significatifs, alors que si elle est inférieure à 0,005, la signification statistique des résultats est considérée comme étant très élevée. [Tiré du site https://www.iwh.on.ca/wrmb/statistical-significance]
  • Surveillance

    en médecine, acte de surveiller de près l’état d’un patient sans le traiter à moins d’un changement dans les résultats d’analyses. La surveillance est également utilisée pour déceler des signes précoces de la récurrence d’une maladie. Elle peut également être utilisée pour une personne présentant un risque accru de contracter une maladie comme le cancer. Au cours de la surveillance, certains examens et analyses sont réalisés à une fréquence régulière. Dans le domaine de la santé publique, la surveillance peut également se rapporter à la collecte continue de renseignements au sujet d’une maladie comme le cancer au sein d’un groupe particulier de personnes. Les renseignements recueillis peuvent comprendre l’endroit où survient la maladie au sein d’une population ainsi que le sexe, l’âge ou l’origine ethnique des personnes qui en souffrent. [NCI]
  • Système modèle

    système utilisé pour tester des hypothèses concernant des interventions qui pourraient fonctionner chez les humains. Les systèmes in vitro (à l’extérieur d’un organisme vivant) sont des cellules en culture, provenant généralement d’êtres humains. Le plus récent type de système in vitro est la culture cellulaire tridimensionnelle de cellules humaines, qui produit des formes sphériques qui ont, semble-t-il, une plus grande ressemblance avec les tumeurs humaines. Il existe deux types principaux de modèles in vivo (à l’intérieur d’organismes vivants) :
    • les modèles dérivés de patients ou xénogreffes, où des cellules ou tissus cancéreux humains sont implantés dans une souris ou un autre animal pour simuler la biologie d’une tumeur humaine;
    • les modèles transgéniques ou génétiquement modifiés, où des gènes nouveaux ou modifiés sont insérés, par des techniques de génie génétique, dans le génome d’une souris ou d’un autre animal pour le rendre plus sujet au cancer.
    Bien que les modèles de souris représentent les pièces maîtresses de la recherche sur le cancer, le poisson-zèbre, qui fait partie de la famille des vairons, est devenu un organisme modèle populaire en recherche sur le cancer, et le Canada compte de nombreux spécialistes de premier plan. La croissance des poissons-zèbres est rapide, leur apparence est quasi transparente permettant l’observation facile de leurs structures internes, leur génome a été complètement séquencé et leur structure génétique est semblable à celle des humains. [Tiré du site https://www.yourgenome.org/facts/why-use-the-zebrafish-in-research]